Suivez nous!

Dernier Numéro

design by Studio4u
And Patrick Habis

Voiles

Leyla Belkaïd, Voiles, Editions Vestipolis, Collection Autres modes, 4 rue Scipion, Paris,2009, 160 p.

Alors que, le 29 avril 2010, la Belgique a interdit le voile musulman, suivie peu après par la France, le livre de Leyla Belkaïd, VOILES, est le bienvenu. Auteur d’Algéroises, Histoire d’un costume méditerranéen (1998) que j’avais préfacé, elle est à la fois designer et théoricienne de la mode. Directrice du département Mode de la Haute École d’Art et de Design de Genève de 2004 à 2008 elle a créé en 2009 Vestipolis et sa Collection Autres modes.

À partir de 65 cartes postales du début du XXe siècle, elle nous fait faire un périple autour de la Méditerranée à travers voiles drapés, voiles-manteaux, voiles de tête, voilettes portées par des femmes juives, chrétiennes et musulmanes. Germaine Tillion avait démontré dans Le Harem et les cousins (1966) pourquoi les Méditerranéennes ont porté le voile dès l’Antiquité et comment cette tradition a continué jusqu’au XXe siècle. En Italie et en Espagne, elle persistait dans les années 1960, ce que beaucoup de nos contemporains ignorent. Au Sud, le voile a reculé avec la montée des nationalismes puis est réapparu avec les islamistes.

Dans VOILES, Leyla Belkaïd explicite, en français et en anglais, la démonstration de Germaine Tillion et l’illustre avec d’étonnantes images. Elle souligne : « En Méditerranée, le voile participe à l’innovation vestimentaire » et précise « l’extrême variété des drapés, des formes, des ornements et des appellations de ces voiles révèle une diversité qui contraste avec l’uniformité du voile d’aujourd’hui. »

Elle rappelle aussi que dès le deuxième millénaire avant J-C, le voile « Signifie l’appartenance à l’aristocratie ou à un groupe social privilégié. » Avec les trois religions monothéistes, se répand le « voile égalitaire » qui atténue les contrastes entre riches et pauvres. Toutefois, nobles et bourgeoises creusent l’écart, au fil des ans, en choisissant des étoffes luxueuses et divers atours. Je laisse le lecteur découvrir la suite en lisant ce livre. Il sera stupéfait de voir que des juives et des chrétiennes portaient, ici ou là, des voiles qui ressemblent fort à ceux des musulmanes.

Leyla Belkaïd va enrichir sa collection avec les thèmes suivants : PARURES, CORSETS, CAFTANS, PYJAMAS, PEPLOS, COSTUMES, ROBES, ATOURS. Une bonne nouvelle !