Suivez nous!

Dernier Numéro

design by Studio4u
And Patrick Habis

Un processus d’intégration atypique

Dounia Bouzar: Educatrice à la Protection judiciaire de la jeunesse et est membre du Conseil français du culte musulman.

Se construire « à la fois Français et musulman », tel est le nouveau leitmotiv d’un certain nombre de ces jeunes nés en France qui se nomment « première génération de Français de confession musulmane » et remettent en question « l’obligation de discrétion » à laquelle se sont plus ou moins soumis leurs pères et leurs frères. En élaborant leur identité à partir de toutes leurs références et en refusant d’être limités à une seule d’entre elles, ils redéfinissent les références qui leur sont offertes pour construire du sens à leur vie et, par là même, les processus menant à l’intégration. Un certain nombre de jeunes filles, notamment, se réapproprient, à travers le prisme de leur culture française, leurs sources religieuses, résolues à prouver tout au long de leur démarche d’accession à la modernité qu’il n’y a pas d’incompatibilité avec l’islam. Déterminés à démontrer qu’il n’existe pas une seule manière de se référencer à l’islam, ces jeunes tentent de se définir au-delà des définitions « enfermantes » qui résultent tant de l’histoire de l’islamisme international que de l’histoire de France.

Vous pouvez vous procurer, en version numérique, cet article ou l’intégralité du Numéro 46 : L’élargissement de l’Europe vu du Sud, sur le site de Cairn.info à l’adresse suivante : http://www.cairn.info/revue-confluences-mediterranee-2003-3.htm