À l'iReMMO

Dernier Numéro

design by Studio4u
And Patrick Habis

Sauver les keimilia

Jasmina Sopova: Journaliste au Courrier de l’Unesco.

« Ces petites choses qui nous entourent sont plus coriaces que nous. Elles ont le sens de la durée », écrit le poète macédonien Ante Popovski, dans un poème consacré à une petite croix que sa famille a transmise de génération en génération et qu’aujourd’hui il caresse encore dans sa mémoire. Ce sont ces mêmes petites choses que le moine orthodoxe Pavlos Politis s’est engagé à sauver de l’oubli : les keimilia. Ces bribes d’antan qui sommeillent dans toutes choses : une église, une icône, un encensoir, mais aussi une lettre, un porte-plume, un fauteuil. Ouvert à toutes les cultures et à toutes les religions, le père Pavlos prêche l’idée d’un patrimoine sans frontières, bousculant les préjugés sur l’austérité du Mont Athos.

Vous pouvez vous procurer, en version numérique, cet article ou l’intégralité du Numéro 38 : Balkans Démocratisation et replis identitaires, sur le site de Cairn.info à l’adresse suivante : http://www.cairn.info/revue-confluences-mediterranee-2001-3.htm