Suivez nous!

Dernier Numéro

design by Studio4u
And Patrick Habis

Palestine, 2008 : ma zilna huna « Nous sommes toujours là »

Roger Heacock:

La mémoire du présent : Il s’agit de tracer ici les contours d’une mémoire palestinienne contemporaine, axée sur les événements des deux dernières décennies, fortement présente dans le discours courant, et assez éloignée des éléments constituants et non moins constitutifs de la conscience collective du peuple (Première guerre mondiale, Déclaration Balfour, révolte de 1936, Nakba, Tell al-zaatar…). Cette période récente se fond dans l’actualité. Elle n’est pas plus mouvementée qu’une autre, mais c’est celle durant laquelle les Palestiniens des territoires occupés purent et durent enfin se reconnaître quotidiennement dans les décisions de leurs dirigeants (quitte bien sûr pour certains à s’y opposer radicalement) devenus au moins co-souverains – la souveraineté, rappelle Carl Schmitt, s’incarne dans la faculté de déclarer l’exception – et non plus essentiellement sujets à celles de l’occupant. C’est donc d’une synthèse rétrospective dans le court terme qu’il s’agit, qui tente de fixer l’état des lieux et l’état d’esprit dans les territoires occupés, d’où il ressortira qu’envers et contre tout, malgré les multiples revers, les compromissions et même les trahisons, les Palestiniens, et leur Palestine, sont « toujours là » (« ma zilna huna », Mahmoud Darwish, L’état de siège, Ramallah, 2002).

Vous pouvez vous procurer, en version numérique, cet article ou l’intégralité du Numéro 67 : Un automne méditerranéen sur le site de Cairn.info à l’adresse suivante : http://www.cairn.info/revue-confluences-mediterranee-2008-4.htm