À l'iReMMO

Dernier Numéro

design by Studio4u
And Patrick Habis

Appel à contribution

Où va la Turquie

Sous la direction de DilekYankaya, Uğur Kaya, YohananBenhaim

La Turquie connaît depuis plusieurs années une série de crises politiques qui ont reconfiguré un grand nombre d’espaces d’action. La « tentative de coup d’Etat » de l’été 2016 a renforcé la dynamique autoritaire déjà en place depuis le début des années 2010.Cet autoritarisme est cependant paradoxal : s’il s’exprime par une personnification croissante du pouvoir sous couvert d’une présidentialisation du régime politique, il redéfinit aussi le rôle de l’armée, du parti AKP et des acteurs privés dans la configuration dominante. Les situations de crise provoquent une fluidité des rapports entre les différentes catégories d’acteurs. Les tensions internes à l’AKP au pouvoir laissent apercevoir un parti à l’autonomie très faible vis-à-vis du président Erdoğan. Certains segments de l’armée semblent avoir retrouvé, notamment à travers les interventions en Syrie, une légitimité et un poids dans le système politique. Des groupes d’acteurs privés ont vu leur implication renforcée ou modifiée dans des domaines d’action publique aussi variés que le logement social, l’éducation ou la diplomatie. Ces situations de crise politique se traduisent dans l’ensemble des secteurs de la société par une remise en question des modes de production de l’action publique. Premièrement, les acteurs participant à l’action publique se transforment : en parallèle aux purges massives ciblant les opposants ou les personnes désignées comme faisant partie de la cemaat de FethullahGülen et les universitaires signataires de la déclaration « Universitaires pour la Paix », on observe des nominations de proches du pouvoir dans de nombreux secteurs (justice, police, armée, syndicats, éducation et université). Deuxièmement, la diffusion d’un référentiel sécuritaire,exacerbé par la reprise de la guerre avec le PKK, la tentative de coup et la montée des tensions à l’international, semble présider en parti à la transformation de ces différents pans de l’action publique. Enfin, les régions contiguës à la frontière sud de la Turquie apparaissent comme des révélateurs particulièrement efficaces de ces différentes crises et de leurs impacts sur l’action de l’Etat. Premièrement, depuis le début de la guerre en Syrie en 2011, ces régions figurent parmi celles où les conséquences des conflits voisins ont eu le plus fort impact sur le territoire turc, poussant les autorités locales et nationales à mettre en place des politiques spécifiques, notamment pour venir en aide aux populations déplacées. Deuxièmement, la reprise du conflit avec le PKK à l’été 2015 et les destructions liées à celle-ci ont profondément marqué ces régions, notamment dans leurs métropoles qui, après avoir été en partie rasées, sont aujourd’hui l’objet de nouvelles politiques urbaines. À ce titre, la mise sous tutelle de très nombreuses municipalités pose la question des transformations des modalités de gouvernement au niveau local. Enfin, les nombreuses purges contre les partisans ou sympathisants du mouvement kurde ou contre ceux soupçonnés d’être proches de la cemaat de Gülen ont eu des impacts importants sur certains secteurs d’activités et institutions au niveau local mais aussi dans les organisations associatives, professionnelles, ou syndicales au niveau national. Qui gouverne aujourd’hui en Turquie ? Comment les configurations d’acteurs dominants comme l’action même de l’Etat se transforment-elles dans les crises ? Quelles illustrations de ces transformations aux niveaux sectoriel ou régional ? C’est à ces questions que ce numéro spécial Turquie de Confluences souhaite répondre à travers trois axes de réflexion principales : la transformation des configurations institutionnelles au sein de l’Etat (section 1), l’impact de ces reconfigurations dans les différents secteurs d’action publique (section 2), et les spécificités des régions du Sud et du Sud-est, dont la plupart sont à majorité kurde (section 3)

Numéro à paraître en septembre 2018