Suivez nous!

Dernier Numéro

design by Studio4u
And Patrick Habis

On vient sentir ta bouche…

Sepideh Farkhondeh:

Ce dossier est consacré aux sociétés arabes mais il nous a paru utile d’ouvrir la réflecxion sur une autre société musulmane, la société iranienne. NDLR] Alors qu’une émancipation commençait à s’ébaucher dans une société encore largement phallocratique et patriarcale, la victoire islamiste à la suite de la Révolution qui mit fin, en 1979, à la dictature politique du Chah, érige en valeur et justifie par la religion la domination sexuelle des hommes. Le sexe devient alors une obsession de la législation islamique qui dénigre les libertés individuelles. Tout en imposant une réglementation contraignante et en diabolisant l’érotisme et la féminité, les autorités parlent de sexe en détail, dans un langage précis et normatif qui soupçonne toute relation entre homme et femme d’être sexuelle. Face aux codes restrictifs qui prétendent régenter leur vie privée, les jeunes réagissent, raillent publiquement les prédicateurs et transgressent les interdits… La transgression visible des codes imposés par la législation islamique s’accompagnera-t-elle à l’avenir d’un ébranlement en profondeur des valeurs dominantes ?

Vous pouvez vous procurer, en version numérique, cet article ou l’intégralité du Numéro 41 : Sexualité et sociétés arabes, sur le site de Cairn.info à l’adresse suivante : http://www.cairn.info/revue-confluences-mediterranee-2002-2.htm