À l'iReMMO

Dernier Numéro

design by Studio4u
And Patrick Habis

Notre peuple contre le terrorisme

Ahmed Ouyahia:

Le terrorisme est encore capable de faire très mal mais il est laminé. Je sais que cela suscite la dérision mais je crois toujours à la thèse du terrorisme résiduel. Le terrorisme, en tant que facteur de déstabilisation, est terminé. Il ne menace plus l’Etat. Le nombre de groupes d’autodéfense augmente, les citoyens réclament des armes. C’est une mutation fondamentale". C’est ce que nous a déclaré M. Ahmed Ouyahia, Premier ministre, au cours d’un entretien à bâtons rompus de près de deux heures.
PDF - 128.5 ko
Version PDF