Suivez nous!

Dernier Numéro

design by Studio4u
And Patrick Habis

Maroc-Maghreb : Constitution transitionnelle et réconciliation nationale

Aziz Enhaili: Doctorant en science politique à l’Université Laval, Canada.

Pour un pays comme le Maroc, le fait de tourner définitivement la page des violations systémiques des droits humains et donc de réaliser la réconciliation nationale entre la société et l’État, ne pourra faire l’économie d’une Constitution transitionnelle, une Charte fondamentale qui garantit la protection des droits humains, la séparation des pouvoirs et l’indépendance réelle de la justice par rapport à l’exécutif, sans oublier le renforcement des prérogatives des pouvoirs exécutif et législatif. Le même constat s’applique aussi aux autres pays du Maghreb.

Vous pouvez vous procurer, en version numérique, cet article ou l’intégralité du Numéro 62 : Mémoire et réconciliation sur le site de Cairn.info à l’adresse suivante : http://www.cairn.info/revue-confluences-mediterranee-2007-3.htm