À l'iReMMO

Dernier Numéro

design by Studio4u
And Patrick Habis

Les enjeux de l’après-Matignon

Robert Bistolfi: Membre du comité de rédaction de Confluences Méditerranée.

Dans l’imaginaire français, la Corse a pris mille visages successifs. Au cours des dernières années, noyé dans les fumées mêlées des attentats et d’une paillote incendiée, celui d’une île à la dérive s’était imposé.Son image paraissait définitivement brouillée, et l’avenir bouché, lorsque l’initiative prise par Lionel Jospin en lançant le "processus de Matignon" a soudain - et profondément - renouvelé les données politiques du dossier.La voie tracée est sinueuse et l’objectif central poursuivi par le gouvernement - une consolidation de l’appartenance de la Corse à la République - loin d’être assuré au terme des réformes institutionnelles envisagées. L’accord intervenu avec les élus de l’Assemblée de Corse (et parmi eux les représentants des nationalistes) semble pourtant concrétiser un large soutien au "processus de Matignon". Mais il est clair que chacun des protagonistes poursuit des buts différents et contradictoires. On n’a pas affaire à un jeu à somme nulle. Au terme du processus, si nulle rupture provoquée n’intervient avant, il y aura un vainqueur. Avec d’un côté, sur une base rénovée, la confirmation d’une communauté de destin avec la France. Avec, de l’autre, un glissement vers l’indépendance.
PDF - 25.9 ko

Vous pouvez vous procurer, en version numérique, cet article ou l’intégralité du Numéro 36 : La Méditerranée sans l’Europe, sur le site de Cairn.info à l’adresse suivante : http://www.cairn.info/revue-confluences-mediterranee-2001-1.htm