À l'iReMMO

Dernier Numéro

design by Studio4u
And Patrick Habis

Le maniement étranger des médias satellitaires arabophones, ou les raisons d’un échec

Nadim Hasbani: Analyste des médias arabes, International Crisis Group.

Il est fascinant de voir l’effort que fournissent certaines puissances occidentales comme les Etats-Unis, la France, l’Allemagne ou la Grande-Bretagne, et même d’autres comme l’Iran ou la Russie, pour influencer l’opinion publique arabe. Tous les ans, des centaines de millions de dollars sont dépensés dans la mise en place et la gestion de chaînes de télévision satellitaires de langue arabe certes, mais à l’identité non arabe. Ces chaînes, de plus en plus nombreuses, partagent néanmoins plusieurs caractéristiques  : un financement de la part de gouvernements souvent occidentaux, un agenda politique précis, et surtout un cuisant échec qui s’avère être politique d’ailleurs, avec des tentatives de pénétration d’une audience arabe qui ne se soucie guère des efforts fournis par ces chaînes de télévision qui, somme toute, sont étrangères à la culture du Moyen-Orient, région qui compte potentiellement plus de 320 millions de téléspectateurs arabes.

Vous pouvez vous procurer, en version numérique, cet article ou l’intégralité du Numéro 69 : Médias : stratégies d’influences, sur le site de Cairn.info à l’adresse suivante : http://www.cairn.info/revue-confluences-mediterranee-2009-2.htm