Suivez nous!

Dernier Numéro

design by Studio4u
And Patrick Habis

La politique méditerranéenne de l’Italie : de la stratégie à la routine

Roberto Aliboni: Vice-président de l’Istituto Affari Internazionali (IAI). Responsable du programme Méditerranée et Moyen-Orient de l’IAI

Ces dernières années, la politique méditerranéenne de l’Italie1 a davantage été une politique de gestion du voisinage, à l’importance évidente, qu’une véritable priorité stratégique. Elle se concentre principalement sur les relations bilatérales, sur les questions économiques et commerciales et sur la gestion des problèmes liés à l’immigration et à la criminalité internationale, alors que les grands enjeux et les actions de plus grande envergure se situent davantage dans la zone du Moyen-Orient : Irak, Iran, Afghanistan. Même la mission militaire majeure que constitue la FINUL au sud du Liban semble plus connectée aux tensions moyen-orientales qu’à l’espace méditerranéen. En quelque sorte, la politique méditerranéenne de l’Italie est devenue une routine et rien ne dit que la récente évolution du Partenariat euro-méditerranéen (PEM) vers l’Union pour la Méditerranée (UPM) en modifiera fondamentalement le cours.

Vous pouvez vous procurer, en version numérique, cet article ou l’intégralité du Numéro 68 : Italie : le grand bond en arrière ?, sur le site de Cairn.info à l’adresse suivante : http://www.cairn.info/revue-confluences-mediterranee-2009-1.htm