Suivez nous!

Dernier Numéro

design by Studio4u
And Patrick Habis

La Méditerranée oubliée

Jean-François Drevet: Ancien Haut-fonctionnaire européen.

Depuis le début des années 1980, la construction européenne, longtemps limitée à la France et à l’Italie, s’étend progressivement sur l’ensemble de la rive nord du bassin : après la Grèce (1981), l’Espagne et le Portugal (1986), l’UE comptera en 2004 trois nouveaux membres méditerranéens (Chypre, Malte et la Slovénie), en attendant de traiter des deux candidatures de la Turquie (1987) et de la Croatie (2003). Avec les autres pays des Balkans occidentaux, souvent qualifiés de candidats potentiels, on voit clairement la vocation de l’Union à rassembler au moins la moitié du monde méditerranéen. Il n’en va pas de même pour l’autre partie, bien qu’elle bénéficie, à l’exception de la Libye [2], d’un régime d’association remontant aux années 1970. Malgré les efforts déployés depuis les adhésions ibériques, le développement du processus de Barcelone et la signature d’accords rénovés, les progrès ne peuvent se comparer à ceux qui ont été réalisés dans le cadre du processus d’adhésion.

[1Mais ce dernier pays a constamment refusé d’établir des relations préférentielles avec l’UE.

[2Mais ce dernier pays a constamment refusé d’établir des relations préférentielles avec l’UE.

Vous pouvez vous procurer, en version numérique, cet article ou l’intégralité du Numéro 46 : L’élargissement de l’Europe vu du Sud, sur le site de Cairn.info à l’adresse suivante : http://www.cairn.info/revue-confluences-mediterranee-2003-3.htm