Suivez nous!

Dernier Numéro

design by Studio4u
And Patrick Habis

« La France reconnaît publiquement le génocide arménien

Olivier Masseret:

En adoptant définitivement, le 18 janvier 2001, la proposition de loi reconnaissant le génocide arménien de 1915, l’Assemblée nationale mettait un terme à presque trois ans d’une procédure exceptionnelle, tant par les passions qu’elle a suscitées que par les interrogations qu’elle a soulevées. Loi atypique acquise contre la volonté de l’exécutif, non normative, et érigée au nom du « devoir de mémoire », on peut valablement supposer que seul un acte déclaratif et symbolique a été voulu. Mais le refus absolu de la Turquie d’admettre toute qualification de génocide concernant les événements de 1915 comme les incidences prêtées à cette reconnaissance dans la situation du Sud- Caucase ont transformé l’initiative parlementaire en véritable geste diplomatique.

Vous pouvez vous procurer, en version numérique, cet article ou l’intégralité du Numéro 39 : Maghrébins de France Regards sur les dynamiques de l’intégration, sur le site de Cairn.info à l’adresse suivante : http://www.cairn.info/revue-confluences-mediterranee-2001-4.htm