À l'iReMMO

Dernier Numéro

design by Studio4u
And Patrick Habis

La France libre

Dir. François Broche, Georges Caïtucoli, Jean François Muracciole, La France libre

La « France libre », ce n’est pas uniquement de Gaulle en Angleterre, c’est aussi la Méditerranée : la reconquête du Levant (Liban-Syrie) en 1941, le débarquement angloaméricain au Maroc-Algérie fin 1942, la résistance de Chypre, Malte et Gibraltar, les batailles contre l’Afrika korps en Tunisie, Libye et Egypte. C’est aussi les brigades de Leclerc parties du Tchad et les brigades de combattants antifascistes intégrés à la VIIIe armée britannique : la brigade de muletier chypriote, les 1e et 2e divisions grecques, épaulées par les 300 hommes du bataillon sacré, les Polonais et les Juifs de Palestine intégrés en 1944 pour ces derniers.

La France libre, c’est aussi le débarquement en Sicile et dans le sud de l’Italie au cours de la fameuse bataille de Monte Casino où les troupes indigènes (Tabors, Goumiers, Tirailleurs…) et les colons français de l’armée d’Afrique ont fini par bousculer les nazis. La France libre, c’est aussi la libération de la Corse fin 1943, l’Institut français d’Athènes résistant de 1939 à 1941, les espions français d’Istanbul et de Smyrne en Turquie. C’est Roger Milliex, Gaston Maugras, Jean Heulleu et bien d’autres hommes venant de l’extrême droite à la gauche socialiste, refusant tous l’occupation et le régime dictatorial d’un vieux maréchal à moitié cacochyme. Et c’est enfin, à l’été 1994, le débarquement en Provence, la libération de Toulon, de Marseille et la rapide remontée dans la vallée du Rhône. Nous aurions tort d’oublier les 3.000 Espagnols républicains qui ont rejoint les FL et les FFI et la fameuse section « Neuve », intégrée à la deuxième division blindée de Leclerc, la 2° DB, qui fut la première à entrer dans Paris en août 1944, par la porte d’Orléans jusqu’au Sénat. Les Français libres n’étaient que 55.000. Moins d’un sur dix a été tué au combat. Certains sont devenus ministres, d’autres capitaines d’industrie et la majorité ou bien simples citoyens républicains.