Suivez nous!

Dernier Numéro

design by Studio4u
And Patrick Habis

L’islam et le judaïsme en dialogue. Salam Chalom

Paul Balta

Ghaleb Bencheikh et Philippe Haddad, Les Éditions de l’Atelier, les Éditions Ouvrières, Paris, 2002. Le dialogue entre deux citoyens français, Ghaleb Bencheikh, théologien musulman d’origine algérienne, et Philippe Haddad, rabbin sépharade d’origine tunisienne, est courageux. Il est aussi novateur ! En effet, le dialogue islamo-chrétien, malgré des lacunes, a le mérite d’exister depuis un demi-siècle. Favorisé par le concile Vatican II (1962 - 1965) qui a proclamé que « le peuple juif n’est pas régicide », le dialogue judéochrétien, bien que plus limité, existe aussi. En revanche, le dialogue judéomusulman, si fructueux au Moyen Age, n’a pas réussi à se renouer dans les temps modernes, d’où l’intérêt de ce livre : bravant les peurs, les tabous, les clichés, voire les condamnations des conservateurs de leurs communautés respectives, les deux hommes, devenus amis, entretiennent depuis des années un dialogue d’une rare qualité qu’ils nous font partager aujourd’hui. Après deux autoportraits qui retracent leurs parcours respectifs et leurs rencontres, ils répondent aux questions posées par Jean-Philippe Caudron. Ils n’hésitent pas à aborder avec lucidité des problèmes délicats comme celui des tensions communautaires islamo-juives en France, relancées par les attentats du 11 septembre 2001 ; signalons, à ce propos, que la synagogue de Philippe Haddad, aux Ulis, a été détruite par un incendie criminel qu’il commente. Questions difficiles aussi concernant le conflit Israël-Palestine et le statut de Jérusalem. Exigeants, n’éludant pas les difficultés, ils font preuve de pédagogie en analysant les rapports -trop souvent méconnus ou occultés- entre juifs et musulmans dans l’histoire et, actuellement, « Les abcès du dialogue ». Pour conclure, trois chapitres : « Construire le dialogue, ici et maintenant  », « Construire la paix », « Dialoguer pour sauver l’espoir ». Ils ont ouvert la voie ; puissent-ils être entendus et suivis ! Une suggestion en guise de conclusion : qu’ils poursuivent leur dialogue à une des émissions sur l’islam et le judaïsme le dimanche matin sur France 2.