Suivez nous!

Dernier Numéro

design by Studio4u
And Patrick Habis

L’échec du nationalisme kurde : fragmentation, partisanisation, milicisation

Adel Bakawan: Université d’Évry, département de Sociologie, département d’Administration Économique et Sociale.

Cet article ne cherche pas tant à examiner les diverses théories du nationalisme, ni les circonstances dans lesquelles les acteurs nationalistes kurdes sont arrivés au pouvoir, que d’étudier l’expérience étatique de ces acteurs. En 2017, le nationalisme kurde en Irak souffle la vingt-sixième bougie de son expérience au pouvoir. Pour mettre en perspective ces vingt-six années, nous proposons une grille d’analyse à trois niveaux : la fragmentation politique, la partisanisation sociétale et la milicisation des forces armées. Notre hypothèse est celle d’une implosion du Gouvernement Régional du Kurdistan à moyen terme.