À l'iReMMO

Dernier Numéro

design by Studio4u
And Patrick Habis

L’armée libanaise dans la guerre de Palestine (1948-1949) : vers un renouveau historiographique

Stéphane Malsagne:

Du fait même de l’ampleur limitée de ses opérations militaires en 1948, le rôle de l’armée libanaise sur le front de Galilée a longtemps été le principal laissé-pour-compte dans l’historiographie de la guerre de Palestine et ce, au détriment des fronts syrien, jordanien et égyptien. Du reste, les productions historiques successives sur la genèse du Liban moderne font souvent l’impasse sur l’état réel de la participation militaire libanaise contre Israël et les enjeux qu’a revêtu la première guerre israélo-arabe dans le fonctionnement des affaires politiques et militaires du pays. Liée en partie jusqu’à présent à la carence des sources disponibles, cette impasse historiographique semble d’autant plus importante à relever que la guerre de 1948 en Palestine est le seul moment avéré d’une contribution militaire libanaise dans l’histoire des guerres israélo-arabes au XXe siècle. Historiens israéliens et anglo-saxons ont néanmoins récemment tenté de revisiter ce moment charnière, utilisant abondamment des documents militaires libanais, palestiniens, syriens et israéliens, tels que des rapports des services de l’armée (souvent israéliens), des témoignages d’officiers ou des mémoires. Ces travaux s’efforcent de jeter un regard critique sur les sources officielles, souvent véhiculées par une presse libanaise dont la tendance est de surévaluer, pour des raisons politiques, la part et les succès de l’armée nationale dans le conflit .

Vous pouvez vous procurer, en version numérique, cet article ou l’intégralité du Numéro 66 : Chrétiens d’Orient sur le site de Cairn.info à l’adresse suivante : http://www.cairn.info/revue-confluences-mediterranee-2008-3.htm