À l'iReMMO

Dernier Numéro

design by Studio4u
And Patrick Habis

KGB et Cie à l’assaut de l’Europe

Roumiana Ougartchinska, KGB et Cie à l’assaut de l’Europe, Anne Carrière éd., 2005, 378 pages, 19,80 €

Roumiana Ougartchinska est une journaliste bulgare qui vit et travaille en France depuis de nombreuses années. Elle est aussi chargée de cours au département de recherche sur les menaces criminelles contemporaines à l’Institut de criminologie de l’Université Paris II .

En exergue, elle pose la bonne question : « Le 1er mai 2004, l’Union européenne a accueilli dix nouveau pays ayant presque tous appartenu à l’exbloc soviétique. Qui sont les nouveaux politiques, hommes d’affaires, intermédiaires, ressortissants de ces Etats, qui ont émergé depuis quinze ans et pour lesquels on déroule aujourd’hui le tapis rouge sans se soucier de leurs antécédents ? Anciens du KGB ou de tout autre service de renseignements de l’Est, oligarques, voire repris de justice à qui l’on a confié le blanchiment de l’"argent rouge", ces hommes disposent d’une armada d’avocats et de moyens princiers pour infiltrer les économies occidentales. Demain, ils prendront l’Europe d’assaut ! ».

Ce demain est déjà aujourd’hui sur certaines rives de la Méditerranée. L’auteur a fait un travail de recherche phénoménal tant sur les sources écrites qu’orales, sources ouvertes, semi-ouvertes, voire fermées. Sa connaissance des langues slaves et ses relations personnelles lui ont permis d’écrire ce livre très bien informé et qui se lit comme un roman d’espionnage.

Même si le coeur du sujet est l’ex-URSS et l’Europe centrale et orientale, cet ouvrage touche aussi directement et indirectement la zone méditerranéenne sur sa périphérie (Slovénie, Bulgarie, Roumanie) mais aussi le coeur de la zone. Les anciens espions et les anciens apparatchiks, liés aux mafieux, quand ils n’ont pas pris la tête ou créé ces mafias, ont repris le pouvoir à l’Est. Mais il ne s’agit plus d’un pouvoir politico-militaire dictatorial. Il s’agit d’un nouveau pouvoir d’ordre économico-mafieux. Et les tentacules de cette pieuvre sont aujourd’hui très présentes en Méditerranée. Nombre de voyous de la finance russe sont réfugiés en Israël. Tel-Aviv doit faire face à un nouveau problème de mafia organisée sur son territoire parmi la communauté venue de Russie. Chypre et la Grèce ont servi de machine à laver pour l’argent sale ex-soviétique et ex-yougoslave. Quant aux nouveaux riches russes, ils roulent carrosse dans les palaces et les villas des plus belles côtes d’Italie, de France et d’Espagne.