Suivez nous!

Dernier Numéro

design by Studio4u
And Patrick Habis

Islam, Islamisme. Gare aux amalgames.

Paul Balta, Claudine Rulleau, Islam, Islamisme. Gare aux amalgames., Edition Milan, 2008.

Claudine Rulleau et Paul Balta proposent un livre synthétique sur l’islam qui s’offre à la lecture de celui qui veut clarifier ses idées sur une religion dont l’actualité géopolitique est évidente. Avec un propos enlevé, ils amènent le lecteur dans les méandres d’une histoire millénaire où l’essentiel est retenu sur la naissance et l’expansion de l’islam, le divorce originel entre chiisme et sunnisme, la suspension de l’ijtihad (ou effort d’interprétation), le déclin de l’islam et le rapport aux autres religions ainsi qu’aux questions de société.

Après le livre qu’il avait publié sur l’islam il y a une vingtaine d’années, Paul Balta, associé cette fois dans l’écriture à Claudine Rulleau, a davantage abordé la question de l’islamisme. Sans doute est-ce un signe des temps, puisque cet islam politique n’a cessé d’essaimer mais aussi de se différencier. La dernière partie du livre propose à ce sujet un petit tour d’horizon de la mouvance islamiste dont le monolithisme n’est pas la caractéristique.

Évidente dès le titre, l’idée de ce livre est de fournir quelques clefs de lectures pour dépasser la confusion entre islam et islamisme. Ce risque d’assimilation ou plutôt cette assimilation risquée, Tzvetan Todorof – La peur des barbares. Au-delà du choc des civilisations – l’a bien nommé dans son dernier livre : « d’abord, la population musulmane, forte d’un milliard de personnes et habitant de nombreux pays, est réduite à l’islam, comme si, à la différence de tous les autres groupes humains, les musulmans se voyaient dicter les moindres actes de leur existence par la religion, celle-ci restant la cause unique de leurs choix. Ensuite l’islam est réduit à l’islamisme : une religion vieille de quatorze siècles qui décrit une voie d’accomplissement spirituel est interprétée comme le programme politique de quelques groupes militants d’aujourd’hui. Enfin, l’islamisme est réduit au terrorisme, alors même qu’il peut emprunter de multiples voies d’action politique qui ne transgressent pas les lois en vigueur. Or Ben Laden ne dit pas plus la vérité de l’islam que Hitler celle de l’Occident. »

Dans leur ouvrage, les auteurs fournissent donc des clefs de lecture pour en finir avec les assimilations grossières. Ils montrent très bien comment la trajectoire islamiste est conjoncturelle et récente – même s’il y a eu des expressions d’un islam rigoriste dans l’histoire –, et se plaisent de temps à autres à montrer les contradictions que recèle cet islam politique par rapport à l’esprit du Livre.

Retrouver sur notre site l’entretien de Paul Balta réalisé par Fatma Haouari publié dans le journal le Soir D’Algérie dans son édition du lundi 8 juin 2009.