Suivez nous!

Dernier Numéro

design by Studio4u
And Patrick Habis

Géopolitique de la Serbie

Alexis Troude, Géopolitique de la Serbie, Ellipses, Paris, 2006, 285 pages.

Les guerres yougoslaves sont désormais terminées. Mais pour autant tous les problèmes sont loin d’être résolus : questions nationales et identitaires, démocratisation politique, économique et sociale. La Serbie qui s’est voulue à tort l’héritière de la Yougoslavie royale, voire titiste, est aujourd’hui dans l’impasse, coincée dans une histoire qu’elle n’arrive toujours pas à digérer. L’auteur, historien de formation, d’origine franco-serbe, fait un historique précis de la Serbie et du serbisme. A raison, il tente de montrer que la Serbie a été victime plus que bourreau dans les guerres de décomposition de la Yougoslavie. Mais quelle Serbie : les dirigeants ou le peuple ? Pour l’auteur, la Serbie a été « agressée par les géopolitiques allemande, américaine et islamique, elle a cherché à se défendre et c’est ce qui l’a entraînée sur la pente de la radicalisation extrême. Menacé de minorisation, le peuple serbe va devoir affronter de nombreux défis. La transition économique vers l’économie de marché, les relations avec le Monténégro indépendant, le statut du Kosovo-Métochie, la perspective de l’Union européenne... ». Mais si la Serbie a été victime, elle a surtout été victime du régime Milosévic qui a envoyé sa jeunesse au casse-pipe sur les fronts de Croatie et de Bosnie et qui a mis son pays en coupe réglée économiquement et socialement en volant toutes les économies de la population. Cet ouvrage ouvre des portes de réflexions sur les réalités serbes. En revanche, il est trop discret sur les oppositions serbes ou de Serbie qui depuis 1918 ont milité pour une Yougoslavie ou une Serbie démocratique, contre les régimes autoritaires royaliste, titiste, milosévicien. Certains trouveront que cet ouvrage est trop nationaliste. Il a malgré tout l’avantage de pointer une partie des grands problèmes de ce pays revenu à ses frontières d’un lointain passé.