Suivez nous!

Dernier Numéro

design by Studio4u
And Patrick Habis

Ecole de Thessalonique

Henri Tonnet: Professeur à l’Institut national des langues et civilisations orientales (INALCO).

L’Ecole littéraire de Thessalonique [3] - certains contestent son existence - regroupe des écrivains qui sont nés ou ont vécu à Thessalonique et qui partagent, sinon un même credo littéraire, du moins une même sensibilité. Même si l’on voit apparaître un certain particularisme thessalonicien dès le lendemain du Désastre d’Asie Mineure (1922), lorsque la population prend son importance et sa consistance actuelle, c’est vers 1930, avec la création de la revue Jours macédoniens [Makedonikes Imeres] [4], où écrivent tous les grands noms de l’Ecole, que la spécificité thessalonicienne se dégage vraiment.

[1On trouvera une présentation de l’ »école de Thessalonique »dans l’anthologie de T. Alavéras, Diiyimatografi tis Thessalonikis [Nouvellistes de Thessalonique], 1970, Thessalonique, dans celle de Nikos Karatzas, I Pezografi tis Thessalonikis [Les Prosateurs de Thessalonique], 1930-1980, éd. Epiloyi, 1982 et dans le texte introductif de Panos Moullas sur la prose de l’entre-deux-guerres de l’anthologie Sokolis, I Mesopolemiki pezografia apo ton proto os to deftero pankosmio polemo, tomos A, p.104.

[2Sur cette revue, voir la monographie d’Aglaïa Kehaya-Lypourli, To periodiko « Makedonikes imeres » (1932-1939, 1052-1953), Thessalonique 1986. 3. Sur le roman bourgeois athénien des années 30, on lira de Mario Vitti, I yenia tou Trianda. Ideoloyia ke morfi [La génération des années trente. Idéologie et forme], Athènes, 1979, en particulier pp.250-358

[3On trouvera une présentation de l’ »école de Thessalonique »dans l’anthologie de T. Alavéras, Diiyimatografi tis Thessalonikis [Nouvellistes de Thessalonique], 1970, Thessalonique, dans celle de Nikos Karatzas, I Pezografi tis Thessalonikis [Les Prosateurs de Thessalonique], 1930-1980, éd. Epiloyi, 1982 et dans le texte introductif de Panos Moullas sur la prose de l’entre-deux-guerres de l’anthologie Sokolis, I Mesopolemiki pezografia apo ton proto os to deftero pankosmio polemo, tomos A, p.104.

[4Sur cette revue, voir la monographie d’Aglaïa Kehaya-Lypourli, To periodiko « Makedonikes imeres » (1932-1939, 1052-1953), Thessalonique 1986. 3. Sur le roman bourgeois athénien des années 30, on lira de Mario Vitti, I yenia tou Trianda. Ideoloyia ke morfi [La génération des années trente. Idéologie et forme], Athènes, 1979, en particulier pp.250-358

Vous pouvez vous procurer, en version numérique, cet article ou l’intégralité du Numéro 38 : Balkans Démocratisation et replis identitaires, sur le site de Cairn.info à l’adresse suivante : http://www.cairn.info/revue-confluences-mediterranee-2001-3.htm