À l'IreMMo

Dernier Numéro

design by Studio4u
And Patrick Habis

Démocratie et culture politique libanaise

Mona El-Bacha: Professeur de sciences politiques à l’Université libanaise.

Les débats qu’ont engendré, les élections nationales au Liban au printemps dernier et qui ont porté sur la revendication d’une démocratie renforcée auraient pu tendre, à première vue, à rapprocher la société libanaise des sociétés politiques les plus « évoluées ». En effet, le Liban est le seul pays du Moyen-Orient dont la vie politique s’inscrit dans une tradition démocratique affirmée par sa constitution et mise en oeuvre par son régime politique. Pourtant, parallèlement, son territoire est régulièrement le théâtre de troubles graves et même armés. Et, non sans paradoxe, une partie de l’opinion libanaise [3] voit, dans ces événements, l’expression d’une protestation « démocratique », légitimement dirigée contre un gouvernement qui refuse la participation au pouvoir de ses représentants [4].

[1Le camp dit du « 8-mars » présente les actions spectaculaires qu’il a accomplies comme une forme d’expression démocratique.

[2La période de protestation « démocratique » s’est ouverte en décembre 2006 par un « sit in » au coeur de Beyrouth et s’est achevée avec les émeutes de mai 2008. Le Qatar, intervenant comme médiateur, est parvenu à réunir les leaders politiques libanais et à « favoriser » la conclusion de l’accord dit de DOHA le 21 mai 2008.

[3Le camp dit du « 8-mars » présente les actions spectaculaires qu’il a accomplies comme une forme d’expression démocratique.

[4La période de protestation « démocratique » s’est ouverte en décembre 2006 par un « sit in » au coeur de Beyrouth et s’est achevée avec les émeutes de mai 2008. Le Qatar, intervenant comme médiateur, est parvenu à réunir les leaders politiques libanais et à « favoriser » la conclusion de l’accord dit de DOHA le 21 mai 2008.

Vous pouvez vous procurer, en version numérique, cet article ou l’intégralité du Numéro 70 : Liban, de problèmes en crises, sur le site de Cairn.info à l’adresse suivante : http://www.cairn.info/revue-confluences-mediterranee-2009-3.htm