Suivez nous!

Dernier Numéro

design by Studio4u
And Patrick Habis

Décrispation au Liban : En attendant

Ghassan El Ezzi:

Fin novembre 2006, six ministres de l’opposition libanaise démissionnent pour protester contre la décision du Cabinet d’appuyer la formation d’un tribunal international chargé de juger les assassins de l’ancien Premier ministre Rafic Hariri. Dès lors les forces de l’opposition, dont les présidents de la République et de l’Assemblée (prosyriens), traitent le gouvernement d’« illégal, illégitime et anticonstitutionnel », celui-ci étant privé de la représentation des chiites, plus grande communauté du pays. Qui plus est, elles organisent alors un grand sit-in près du sérail où le gouvernement continue à siéger, sans pour autant qu’il puisse prendre des décisions : notamment celle d’appeler le Parlement à se réunir pour élire un nouveau président de la République, alors que le mandat du président Lahoud expirait le 22 novembre 2007.

Vous pouvez vous procurer, en version numérique, cet article ou l’intégralité du Numéro 67 : Un automne méditerranéen sur le site de Cairn.info à l’adresse suivante : http://www.cairn.info/revue-confluences-mediterranee-2008-4.htm