À l'iReMMO

Dernier Numéro

design by Studio4u
And Patrick Habis

De part et d’autre de la frontière libano-syrienne : les mutations de l’agriculture du Haut Oronte

Pierre Blanc: Rédacteur en chef de Confluences Méditerranée, Chercheur au Centre international des hautes études agronomiques méditerranéennes (CIHEAM)
Kanj Hamadé: Université Libanaise, faculté d’agronomie et des sciences vétérinaires
Ronald Jaubert: Graduate Institute of International and Development Studies, Geneva.
Myriam Saadé-Sbeih: Institut de hautes études internationales et du développement, Genève

Tout en développant une analyse ancrée sur des dynamiques historiques, cet article propose d’étudier les récentes transformations agricoles dans la zone frontalière du Haut-Oronte. Du côté Libanais, l’analyse se fait sur la zone de la Bekaa-nord qui, bien que marginalisée et soumise à une forte aridité, a connu durant les vingt dernières années un développement agricole spectaculaire. Du côté syrien, l’article se penche sur la situation actuelle dans la plaine de Qusayr, une région humainement et économiquement fortement liée à la Bekaa-nord. A travers l’étude des changements agricoles dans ces confins frontaliers, les auteurs proposent une clé de lecture complémentaire, permettant non seulement de comprendre les bases socio-économiques de la crise syrienne, mais aussi d’appréhender l’agriculture comme un des facteurs à considérer lors de la reconstruction de la future Syrie.