Suivez nous!

Dernier Numéro

design by Studio4u
And Patrick Habis

Ap. J.-C.

JPEG - 16.6 ko
Ap. J.-C.

Vassilis Alexakis, Ap. J.-C., Stock, Paris, 2007, 391 p., 21 €

L’auteur, un des plus grands écrivains grecs contemporains, met le doigt là où ça fait mal : la filiation entre la Grèce antique et la Grèce chrétienne. « Sur le côté gauche de mon bureau se dresse une pile de livres consacrés au mont Athos, certains rédigés par des moines, d’autres par des historiens. […] Sur le côté opposé du bureau m’attend une pile moins haute, composée d’une introduction générale consacrée à l’ouvre des présocratiques, du dictionnaire de l’Académie et de quelques essais…. »

Le narrateur, jeune étudiant en histoire, rêve de journalisme mais pense plutôt devenir professeur. Il suit un cours sur la philosophie présocratique et doit rédiger un mémoire de fin d’études pour lequel il cherche encore le sujet. Sa famille, très modeste, vit à Tinos, l’île aux deux cathédrales et aux deux fêtes de la Vierge et sa mère est très croyante. Par mesure d’économie, il occupe à Athènes une chambre dans la villa quelque peu décrépite de Nausicaa Nicolaïdis, vieille femme à la splendeur passée, désormais aveugle. Il lui fait régulièrement la lecture, jusqu’au jour où elle lui demande de recueillir pour elle le plus d’informations possible sur le mont Athos. Déconcerté, il n’ose refuser et se lance dans cette enquête, sans conviction au début, lui que l’histoire byzantine n’a jamais passionné, parallèlement à ses recherches universitaires qui ne l’enthousiasment pas plus. Mais il se prend au jeu à la longue, opposant « la montagne des certitudes » à « la colline des doutes ».

On suit pas à pas son discours intérieur, tout au long d’un voyage dans l’espace et dans le temps révélant toutes les facettes de la Grèce à travers les périodes de sa longue histoire de l’antiquité à aujourd’hui, et des lieux aussi différents qu’une île des Cyclades, Athènes ou le mont Athos. On y fait des découvertes étonnantes et on y confronte les idées. Cette sorte de journal intime d’un mois de sa vie, où il finira par se trouver lui-même, avance par associations d’idées, au gré de ses recherches, de son enquête, des récits que les autres lui font, de ses souvenirs, de ses émotions.